Go Top
La Foi

J’AI QUITTÉ MHFM !

L’Erreur Fatale des Frères Dimond sur le Sédévacantisme & l’Orthodoxie
Loading
usa

La mosaïque s’explique – Rapport du parcours


La Foi

Alors, puisque je ne soutiens plus les frères Dimond de MHFM, quelle est ma position actuelle ? Peut-on parler de grand changement de fond ? Sincèrement, je crois que je n’ai pas changé mais suis allé au bout de la logique du sédévacantisme. Les sédévacantistes peuvent être qualifiés d’orthodoxes arrivés à mi-chemin. À mon avis, le livre de John Pontrello conclue dans l’honnêteté pour savoir accorder les mérites des deux camps majeurs des déçus de l’Église romaine post-Vatican II (ceux résistant au pape mais le reconnaissant, et ceux l’attaquant de toute part). Mais le point est que, d’après l’enseignement même du catholicisme romain, le sédévacantisme est une hérésie et un schisme. Je crois que les explications dont je vous ai fait part sur la suprématie papale, permettent une conclusion solide sur l’ensemble. Elles mettent surtout en perspective une tout autre échelle d’observation dans l’analyse du problème, à l’aide d’une approche holistique. Au lieu d’expliquer que Vatican II est arrivé à cause d’un problème ayant existé déjà cent ans auparavant, on peut expliquer le problème comme remontant à un millénaire de mauvaise théologie affectant l’ecclésiologie catholique.

Le 15 août 2018, je m’étais rendu avec un ami camerounais du nom de Boris à la messe de l’abbé Maréchal, un prêtre sédévacantiste dans le sud-ouest de la France qui garde toujours chez lui le livre de Peter Dimond sur le salut, et professait croire à son contenu. Grande était notre joie lorsqu’il nous fit part durant ce voyage de l’existence d’un évêque du nom de Mgr Scharf qui soutiendrait les moines de MHFM et dont l’ordination était valide, [93] ; de la lignée de Mgr Thuc. Quelques jours plus tard nous apprîmes que ce dernier ne soutenait pas en réalité les moines mais les condamnait. Aux dernières nouvelles, la communauté de Mgr Scharf s’est depuis dissoute. Ainsi, vous avez encore une série de jeunes convertis sédévacantistes isolés chez eux, sans pouvoir bénéficier du service après-vente bénédictin des Dimond pourtant affichée indirectement sur leur site, et qui se retrouvent isolés plus que jamais. Quelle meilleure confirmation de tout ce que Jay Dyer parlait ! Cet état de fait est malheureusement la suite logique de la position sédévacantiste, selon moi.

Ce que je souhaite partager avec vous, c’est qu’en laissant de côté tout l’aspect communautaire et liturgique, mon entretien avec Boris restera gravé dans ma mémoire comme un déclencheur de ma compréhension du gros problème. Mon ami avait manifesté d’une telle lucidité spirituelle que même l’abbé Maréchal avait dès le premier jour évoqué la possibilité qu’il songe à devenir prêtre. Boris m’a appris à mieux prier et fait comprendre que la recommandation des moines de prier les 15 dizaines du Rosaire par jour n’était pas une bonne manière, dans la façon où les moines souhaite la voir accomplie. C’est très intéressant que sa manière de me l’expliquer ressemble à l’hésychasme orthodoxe sans pour autant fixer son ventre. Lui parlait de fixer un mur pour aider à la méditation. Nous avions aussi échangé plein de critiques sur MHFM et tout nous semblait sensé et juste. Par exemple sur le fait qu’il n’y ait pas de service après-vente concret avec les Dimond ; donc de faux espoir de vie spirituelle et communautaire ; ou encore que leur site internet soit trop confus, etc. Boris m’avait reproché mon intellectualisme dans le sens où j’étais trop intellectuel dans mes démarches. C’est incroyable là aussi si on repense aux analyses de Jay Dyer, que j’ignorais complètement durant cette période. Boris s’était confié à moi sur le contexte de sa conversion et tout ce que je peux dire c’est que le Saint-Esprit est clairement actif et nous n’avons pas besoin des moines de MHFM pour nous sauver. Si on repense au film de Sources Africaines sur la réception des sacrements, [94] faite par mon frère et ami Antoine de Côte d’Ivoire, les conseils pastoraux que nous donnions constamment aux convertis, montre que nous étions déjà orthodoxes sans le savoir. Nous comblions les graves lacunes des moines sans pouvoir les authentifier. Nous savions intérieurement que quelque chose n’allait pas et qu’il fallait au moins sûrement une démarche pastorale.

Et quant est-il du salut au fait ? Que penser des saints catholiques comme saint Jean-Marie Vianney ou Padre Pio, en lien avec les saints orthodoxes ? Je crois qu’aucun n’est damné. Comme l’a fait remarquer un orthodoxe, les sédévacantistes devraient méditer sur la vie rapportée de saints orthodoxes, dont les rapports factuels et miraculeux devraient faire songer comment un Dieu bon damnerait de telles personnes. [95] Ce même individu a invité ses frères orthodoxes à méditer sur la vie de Padre Pio, et d’appliquer le même raisonnement. [96]

En y ayant médité, je crois que des héros catholiques comme Simon de Montfort ou saint Louis, ou Baudouin IV de Jérusalem étaient orthodoxes dans la mesure où chaque catholique romain qui se mérite veut servir l’Église de Jésus-Christ et ne pas s’écarter de l’enseignement doctrinal. Comment pourrait-on affirmer que ces personnes et tant d’autres connaissaient ou comprenaient tout de la doctrine sur la Trinité et la distinction essence/énergie ? Même Thomas d’Aquin n’avait pas sous ses yeux les textes grecs. Il aurait très bien pu changer d’avis s’il avait lu les textes des Pères sur le sujet. Cette méditation devrait déjà calmer les assertions frustrées des idéalistes parmi les dimondites.

Il n’y a pas que la doctrine de l’essence/énergie que les Dimond et leurs partisans feraient bien de se familiariser avec. N’oublions pas l’enseignement orthodoxe sur les théophanies, sur lequel je veux réinsister mais ici dans le rapport au salut, et du noùs (l'intelligence, que chacun d’entre nous possède). L’Occident a perdu ces deux éléments. Quand Saint Paul parle de corps, âme et noùs, c’est la preuve d’une vision tripartite de l’homme ; contrairement à la vision limitée du catholicisme romain, ne voyant que le cœur et l’intellect. [97] Le noùs est la clé pour comprendre le lien direct avec Dieu. Cette doctrine a été occultée au profit des formulations augustiniennes voyant dans la mort du Christ non plus une portée cosmique, mais exclusivement réservé au salut de quelques-uns. Saint Maxime le Confesseur a développé tout ce point cosmique dans son livre et saint Paul en parle au chapitre huit de sa lettre aux Romains. [98] En rapport au salut, Jay Dyer explique dans son article sur les théophanies :

« Les individus sont donc obligés de faire usage de leur volonté naturelle pour participer à la théose ou demeurer à l'état déchu de mort. … il y a tout lieu de croire que l'Évangile est prêché à tous les morts. Dans l'orthodoxie, il n'y a pas de rumeur sans fondement tel que ‘’qu'arrive-t-il aux personnes qui n'entendent jamais l'Évangile?’’ Ce qui, dans la plupart des théologies occidentales classiques, les destine toutes à un feu de l'enfer. Quand le Christ a triomphé de la mort, il a triomphé de toute la mort qui s'est étendue comme une corruption à travers notre nature, mais pas simplement notre nature, toute la réalité créée. » [99]

Christ a vaincu la mort et a permis à chacun d’entrer librement dans la théose (union mystique avec Dieu). L’abbé Damascène, du Monastère Saint-Germain d’Alaska, en Californie, précise que pour l’Église orthodoxe, le salut est plus que le pardon des péchés et des transgressions. Il n’est pas limité. Pour les Pères de l’Église, le salut est « l’acquisition de la grâce du Saint Esprit. Être sauvé, c’est être sanctifié et participer dans la vie de Dieu. … le salut ne signifie pas seulement changer l’attitude de Dieu [sur nous] mais nous changer nous-mêmes et devenir changés par Dieu. » [100]

Quand on prend conscience de ceci, et de tout le reste sur la suprématie papale, je ne vois pas comment on peut continuer à rester troublé par les questions apportés par les Dimond de MHFM. Sans verser toutefois dans une théorie hérétique de salut universel, c’est clair que les Dimond et leur vision du salut ne coïncide pas avec l’enseignement catholique orthodoxe perdu par l’Occident. Il n’est ensuite pas hérétique de convenir que seul Dieu peut juger quelqu’un à la mort et offrir à tel individu ou telle personne ayant vécu selon des valeurs conservatrices, à accepter librement Jésus-Christ qui se présentera en Juge avec Son Évangile devant lui. Cet enseignement orthodoxe explique logiquement les histoires de saints catholiques et orthodoxes, et répond correctement à la question des Dimond sur les âmes n’ayant pas entendu l’Évangile, ou à la question du musulman ayant vécu droitement sans mépriser Jésus-Christ et qui accepterait finalement sa divinité en présence des faits, etc. Ces gens non chrétiens durant leur vie terrestre mais vivant presque selon la foi et les bonnes œuvres [101] pourront accepter ou refuser après leur mort ce que Dieu aura décidé de leur présenter pour qu’ils se décident à entrer dans la théose ; si telle est Sa volonté.

Pour rester simple, si les gens cherchent la vérité ils trouveront Jésus-Christ. Il a laissé une Église au monde, la sienne. Elle existe toujours. L’enseignement de cette Église est rendu accessible au monde, toujours aujourd’hui. J’invite mes frères et sœurs catholiques à adhérer à l’enseignement catholique orthodoxe.

Ceci étant dit, il faut se méfier de foncer tête baissée à la première église orthodoxe du coin en espérant trouver obligatoirement le havre de paix. Beaucoup de prêtres sont convaincus de l’œcuménisme si cher à Vatican II et aux francs-maçons. Un converti se disant orthodoxe pourra se trouver choqué de voir certains groupes hostiles à lui et très rigides comme les Dimond, cette fois à la sauce orthodoxe. Il y aura toujours des gens pour rigidifier un chemin, qui ne peuvent pas supporter de voir quelqu’un se différencier de l’image qu’ils veulent avoir de lui. Ces gens oublient la Mesure telle que revendiquée par saint Bernard de Clairvaux. [102]

Quoi qu’il en soit, celui qui aime Jésus ne se troublera pas et sera au même niveau qu’un converti nord-coréen en plein pays communiste… Il n’aura néanmoins pas du tout le même stress que son camarade converti aux idéaux donatistes et personnifiés des Dimond, et qui commencera son chemin spirituel dans la peur de trouver absolument tel prêtre ordonné dans tel rite… chose auxquelles ne croient pas les orthodoxes. Je ne peux que vous encourager à apprendre plus de choses sur l’orthodoxie, que j’ai choisie et dont je me revendique. Je suis un laïc sans prétention d’agir en clerc-suprême de la fin des temps. Je n’ai rien à vendre et ne cherche à bâtir aucune église sur ma personne. Je crois en l’Église catholique orthodoxe et apostolique, l’unique Église de Jésus Christ. Je rejette la suprématie papale et toutes les inventions ayant découlé de ce régime bureaucratique illégitime. J’ai décidé de ne pas supprimer la chaine Le Lys et la Croix, [103] car elle ne contredit pas ma position actuelle. L’ensemble avait pour but premier de s’adresser principalement aux gens en froid avec le religieux. Enfin, comme déjà mentionné, les sédévacantistes devraient tout simplement s’appeler orthodoxes pour ne pas contredire l’enseignement de l’Église catholique romaine et rester cohérents avec leurs revendications.

La grande mosaïque peut finalement s’afficher au grand jour. Mon intérêt d’élucider certaines parties sombres de la mosaïque sur laquelle je travaillais, qui étaient nées des présuppositions pour la papauté, m’a permis d’y voir plus clair maintenant et d’admirer encore plus la beauté et la grandeur de Dieu, que je loue et remercie, dans les siècles des siècles.

Amen


Jeremy Austin - 29/03/2019


Notes de fin :

[93] AsConcordia.eu, chaîne Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=pLXsZ28NsHQ

[94] Sources Africaines, « Je ne trouve pas de prêtre pour me confesser ! » -- Conseils pratiques ; 5 fév. 2018 : https://www.youtube.com/watch?v=omig7nyJoIs

[95] Aspect21, The Absurdity of Sedevacantism ; 30 mai 2017 : https://www.youtube.com/watch?v=XOzpC0mpU_c ; 3m.

[96] Aspect21, Orthodoxy and Padre Pio ; 9 oct. 2016 : https://www.youtube.com/watch?v=foJWTLcYiHw

[97] Dyer, Direct Knowledge ; 6m20s.

[98] Ibid ; 43s. Parlant du livre Cosmic Mystery of Jesus Christ de saint Maxime le confesseur, Jay Dyer dit : « Christ Incarnation is not just for the elects, it’s not just for the Mystical Body. And in fact it affects the Universe as a whole. » (L’Incarnation du Christ n’est pas juste pour les élus, ce n’est pas uniquement pour le Corps Mystique. Et en réalité elle affecte l’univers dans son tout.)

[99] Jay Dyer, The Western Loss Of Theophanies, Descent & Recapitulation Of Christ ; 11 sep. 2018 : https://jaysanalysis.com/2018/09/11/the-western-loss-of-theophanies-descent-recapitulation-of-christ/

[100] Hiéromoine Damascène, The Way of Spiritual Transformation ; 9 juin 2005 : http://orthodoxinfo.com/praxis/spiritualtransformation.aspx

[101] Sans contredire ce qui est écrit dans le catéchisme catholique orthodoxe : Q. Que faut-il pour être agréable à Dieu et pour le salut de l’âme? R. D’abord la connaissance du vrai Dieu, et la vraie foi en lui, puis une vie selon la foi et les bonnes œuvres. Q. Pourquoi la foi est-elle d’abord exigée ? R. Parce que, comme l’atteste la parole de Dieu, il est impossible de lui être agréable sans la foi. (Héb. xi, 6.)
Cit. Catéchisme détaillé de l’Église catholique orthodoxe d’orient, Introduction, q. 3, 4 : https://fr.wikisource.org/wiki/Cat%C3%A9chisme_d%C3%A9taill%C3%A9_de_l%E2%80%99%C3%89glise_catholique_orthodoxe_d%E2%80%99Orient/Texte_entier

[102] Le Lys et la Croix, La Mesure est sûre : Justice et juste milieu ; 26 fév. 2017 : https://www.youtube.com/watch?v=j-n0smWWgCQ

[103] Chaîne Le Lys et la Croix : https://www.youtube.com/c/LeLysetlaCroix


 

La Foi : La Vraie Liberté  •  © 2019