Go Top
La Foi

ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE, UNE, SAINTE ET APOSTOLIQUE

Défendre la foi catholique pour la gloire de Dieu
Loading

Est-ce que les catholiques peuvent encore trouver des endroits
où recevoir les sacrements de nos jours ?

Frère Michael DIMOND

 

Est-ce qu’il peut être permis à certaines occasions de recevoir les sacrements d’un prêtre validement ordonné qui prétend être catholique mais prie en union avec François ou affirme une autre hérésie ?

Beaucoup de personnes m’ont posé la question : « Est-ce qu’une personne commet un péché ou coopère avec le mal en assistant à une Messe traditionnelle ou en recevant les sacrements dans une église où l’on prie pour François comme pape ? »

La réponse à cette question n’est pas facile, et nous avons écrit d’autres articles sur ce sujet difficile dans le passé. Ce qui suit est mon opinion sur la chose, et quelques réflexions de bon sens à ce sujet.

Les gens ont souvent des désaccords et des débats pour savoir si quelqu’un coopère au mal en étant présent ou en travaillant dans des endroits où le mal a lieu.

Par exemple, il y a quelques temps une personne que je connais a fait ses courses dans un supermarché qui expose visiblement sur ses étalages le livre blasphématoire Le Da Vinci Code. Ce livre nie la divinité de Jésus-Christ et contient d’autres blasphèmes qui n’ont pas besoin d’être répétés ici. Presque tous les supermarchés aujourd’hui vendent des livres et des vidéos maléfiques, ainsi que des magazines licencieux au niveau des caisses.

Est-il permis d’entrer dans ces endroits où sont montrés, et où l’on expose les gens à, des choses maléfiques sans commettre de péché ? Est-ce que vous soutenez ou acceptez les mal en vous y rendant ou en faisant gagner de l’argent au magasin ? Est-ce que vous pouvez y acheter la nourriture nécessaire à votre santé physique ?

La réponse est que vous pouvez vous rendre au magasin et acheter la nourriture dont vous avez besoin sans commettre de péché.

Je crois que, à un certain niveau, ces choses sont liées au fait de savoir si une personne peut aller ou non dans certaines églises où François est prié en tant que pape afin d’y recevoir les sacrements, c’est à dire la nourriture spirituelle nécessaire à votre santé spirituelle.

Je vais d’abord répondre à certaines questions de ceux qui pensent que vous ne pouvez pas aller à ces églises pour la Messe ou les sacrements. Je donnerai ensuite mon opinion sur la façon dont une personne peut se rendre dans ces églises. Je parlerai ensuite de la distinction que je fais entre un prêtre notoirement hérétique et un prêtre hérétique.

Certains pourraient formuler la question sur la présence dans ces églises de cette façon : « Si François est aussi clairement hérétique, comment une personne peut-elle se rendre dans les églises où l’on prie pour lui pendant la messe ? »

Je répondrais en disant que quasiment toutes les Messes qui ont été célébrées dans le monde lors du siècle dernier l’ont été par un prêtre qui priaient en union avec un évêque clairement hérétique. Par exemple, il y a plus de 50 ans, tous les prêtres de la région de Boston priaient pour l’archi hérétique ‘Cardinal’ Richard Cushing, qui se vantait de n’avoir jamais converti qui que ce soit dans sa vie. Cushing déclara que le dogme catholique infaillible Hors de l’Eglise Il n’y a pas de Salut était ‘absurde’. Il fut aussi récompensé du titre d’Homme de l’Année par les francs-maçons juifs du B’nai B’rith. Auriez-vous pu aller dans les églises où l’on priait pour Cushing comme ‘Cardinal’ de Boston ? Est-ce que tout le monde était obligé sous peine de péché mortel d’éviter toutes les Messes de Boston et ses environs pendant les années 1940 et 1950 ? Non. Si vous n’y alliez pas, vous vous retrouviez sans possibilité de recevoir la Sainte Communion pour le reste de votre vie.

Un prêtre ‘traditionaliste’ du nom de P. Anthony Cekada écrivit un article pour expliquer pourquoi il croyait qu’un catholique ne devait pas assister à une Messe où l’on priait pour Benoît XVI comme pape (à l’époque de l’article).

Mais le problème du débat sur le droit ou non pour les catholiques d’aller à une messe où l’on prie pour François comme pape est le fait que les auteurs de l’article sont eux-mêmes d’affreux hérétiques. Je vais tenter de démontrer qu’en fait il n’y a pas tant de différences entre l’hérétique François et l’hérétique P. Cekada. Si vous pouvez aller à une Messe célébrée par un hérétique (c’est à dire presque toutes les Messes du siècle dernier), alors vous pouvez vous rendre à une messe où un hérétique prie pour un autre hérétique comme pape.

François, Cekada, et presque tous les prêtres sédévacantistes sont malheureusement des hérétiques.

La plupart des gens qui prétendent que personne ne devrait assister aux Messes ‘una cum’ pensent que vous pouvez assister aux Messes d’autres prêtres sédévacantistes. Mais je leur demanderais : « Pourquoi croyez-vous que vous pouvez assister à une messe d’un prêtre lui-même hérétique du moment qu’il ne prie pas pour un hérétique (François) ? » Cela m’amène à mon argument à propos du P. Cekada et d’autres prêtres sédévacantistes qui disent que vous ne devriez pas assister à une Messe où le prêtre prie pour François.

François, le P. Cekada et presque tous les prêtres sédévacantistes sont des hérétiques et même des antéchrists car ils ne croient pas que Jésus Christ, Sa foi, et Son baptême sont nécessaires pour le salut. Ils ne l’admettraient pas ouvertement, mais ils propagent cette idée que Jésus n’est pas le seul Sauveur. Ils croient presque tous que les hommes peuvent être sauvés par leur désir, sang ou leur souhait.

Marcel Lefebvre affirmait en fin de vie que les hommes peuvent être sauvés par la ‘pratique de leur religion, ou peut-être par ce qu’ils comprennent dans leur religion.’

L’enseignement Catholique affirme que la seule façon pour une personne de parvenir à l’état de justification (ou état de grâce) est de recevoir les mérites de la rédemption de Jésus Christ par l’eau du baptême. Tous ceux qui promeuvent le salut pour les gens d’autres façons (en dehors de cet unique moyen) répandent un faux Christ de baptême de désir, le salut par l’ignorance invincible, etc.

Bref, François, Cekada et quasiment tous les prêtres dans le monde croient qu’une personne pratiquant et mourant dans une fausse religion peut être sauvée. C’est une chose qu’aucun des saints canonisés par l’Eglise n’a jamais promue ou crue. C’est une négation flagrante du dogme selon lequel sans la Foi catholique vous ne pouvez être sauvé. En fait, presque toutes les hérésies promues par Vatican II et les 6 derniers antipapes sont en rapport avec la négation de ce dogme.

Presque tous les prêtres des cent dernières années (avec quasiment aucune exception) ont cru qu’un juif qui rejette Jésus Christ peut être sauvé en pratiquant le Judaïsme. La différence entre Cekada et François est que Cekada (et les autres prêtres sédévacantistes) ne promeut pas le Judaïsme, n’encourage pas la pratique du Judaïsme et ne participe pas à des rencontres œcuméniques avec des juifs. Mais pour faire court, François, Cekada et presque tous les prêtres aujourd’hui croient que des personnes de confession juives et d’autres, qui pratiquent et meurent en croyant à leur fausse religion, peuvent être sauvées. Donc, ils sont tous d’abominables hérétiques. En fait, dans le cas de Cekada, il va même jusqu’a vous refuser les sacrements si vous croyez à l’affirmation que vous devez « renaître de l’eau et de l’Esprit-Saint » pour être sauvé.

A la fois François et presque tous les prêtres et évêques du monde sont antéchrists

A la fois François et les prêtres et évêques du monde entier qui promeuvent le salut pour les non-catholiques sont antéchrists. François est antéchrist à un degré plus grand ; les autres le sont à un moindre degré.

Alors que François se prépare peut-être à une autre rencontre avec les membres des églises protestantes, les prêtres sédévacantistes hérétiques sont peut-être occupés à écrire un nouvel article pour essayer de convaincre les gens que c’est un hérésie de croire que tous les hommes doivent être baptisés pour être sauvés. Laquelle de ces deux activités est la pire ?

Le fait est que presque tous les prêtres sédévacantistes et François croient la pire hérésie possible. Ils pensent presque tous que des non-catholiques peuvent être sauvés et que le contrôle des naissances ‘naturel’ peut être utilisé par des couples pour limiter la taille de leur famille. Posez-vous la question : est-il pire de participer à des réunions avec des fausses religions, ou de croire qu’ils peuvent être sauvés en pratiquant leur fausse religion ?

De nombreuses personnes pensent (à tort) qu’en rencontrant et en étant sympathique avec des membres de fausses religions, François pourrait les encourager à devenir des catholiques. Au pire, ils pensent qu’ils auront au moins entendu parler de choses catholiques ou qu’ils auront eu une chance d’en savoir plus sur la religion catholique.

Le P. Cekada commence son article avec les mots : « Le Grain d’encens ».

La référence au ‘grain d’encens’ est utilisée évidemment pour sous-entendre qu’aller à une Messe où le prêtre prie en union avec Benoît XVI (à l’époque) équivaut à offrir un grain d’encens à un faux dieu. Ironiquement, le P. Cekada lui même croit que les gens qui pratiquent une fausse religion dans laquelle un faux dieu est encensé peuvent être sauvés. Il y a peu de temps de cela, le P. Cekada a dit dans un sermon audio que j’ai écouté qu’il a des ‘amis’ qui sont prêtres et pasteurs dans le Novus Ordo. Je me demande si Cekada a déjà partagé avec ses ‘amis’ l’article dans lequel il dit qu’aller à leurs Messes est un péché mortel et équivaut à encenser un faux Dieu ? J’en doute.

En parlant de Benoît XVI, Cekada affirma : « Ils le (Benoît XVI) disent tous dans l’Eglise, où, en tant qu’hérétique, il ne peut se trouver. » Il ne peut pas être dans l’Eglise d’après Cekada ? Pourtant Cekada croit que ceux qui pratiquent des fausses religions peuvent on ne sait comment appartenir à l’Eglise et être sauvé.

Je voudrais savoir à quel point Cekada est sûr que Benoît XVI n’était pas dans l’Eglise. Il serait aussi intéressant de demander à l’hérétique Cekada et aux autres prêtres sédévacantistes si Benoît XVI et les prêtres qui priaient pour lui comme pape étaient définitivement en état de péché mortel et allaient définitivement passer l’éternité en Enfer s’ils persistaient ainsi. Vous serez surpris de voir combien peu, voire aucun, vous aurait répondu que Benoît XVI, ou les prêtres qui le croyaient pape, étaient certainement en état de péché mortel et sur la route de l’Enfer.

En fait, Cekada aurait du croire que Benoît XVI était dans l’Eglise. En effet il croit que les juifs qui rejettent Jésus Christ peuvent être justifiés et unis à l’Eglise par un désir inconscient. Nous l’avons confirmé dans de nombreuses conversations avec lui. Si un juif qui rejette le Christ lui-même, l’auteur de la Foi, peut être dans l’Eglise selon Cekada, alors pourquoi Benoît XVI (qui ne fait que rejeter les dogmes du Christ) n’aurait-il pas pu avoir la vraie foi et être à l’intérieur de l’Eglise ? Les croyances de Cekada devraient l’amener à admettre que c’est possible.

Une personne du genre du P. Cekada n’est peut être qu’un peu moins pire que François.

Sous un certain angle, Cekada est même plus malfaisant et dangereux que François, parce qu’il trompe des gens qui prétendent être catholiques traditionnels, alors que les ‘catholiques’ de Vatican II ne prennent pas la foi au sérieux.

Oui, les apostats comme Cekada passent beaucoup de temps à réfléchir pour montrer que vous n’avez pas absolument besoin du baptême pour être sauvé. Ce serait le genre d’apostats qui diraient aux missionnaires qu’il n’est absolument pas nécessaire de tout risquer pour convertir et baptiser les gens. Ils diraient que les gens peuvent être sauvés s’ils sont dans l’ignorance invincible ou s’ils ont en quelque sorte un désir pour le baptême.

Donc, les vrais catholiques ne devraient pas s’intéresser aux conseils d’un prêtre apostat et sans foi pour savoir où aller à la Messe.

D’autres personnes, qui elles se rendent compte que Cekada et les autres sont des hérétiques, pensent que vous ne devriez aller voir aucun prêtre qui croit que les gens peuvent être sauvés dans d’autres religions. Eh bien, cela voudrait dire que vous n’auriez pu recevoir les sacrements presque nulle part pendant le dernier siècle.

Eux préfèrent ignorer cet argument. Ce qui est malheureux, c’est que presque tous les prêtres ont cru – et presque tous les catéchismes ont enseigné – la pire des hérésies : que les non catholiques qui pratiquent de fausses religions peuvent aller au Paradis. Cela a été enseigné ou sous-entendu dans presque tous les catéchismes depuis la fin des années 1880. Ces catéchismes contredisaient également leur affirmation en déclarant que le Sacrement du Baptême est nécessaire pour le salut.

Comme vous pouvez le voir, il n’y a pas une grande différence entre les prêtres sédévacantistes aujourd’hui, les prêtres hérétiques d’avant Vatican II, et les prêtres ‘traditionalistes’ qui croient actuellement que François est le pape.

D’autres individus (même s’ils sont moins nombreux) affirment que vous ne devez aller à aucune église pour les sacrements parce que certaines ou plusieurs des personnes qui y vont aujourd’hui sont hérétiques.

Eh bien, c’était le cas avant Vatican II. La plupart des gens sur les bancs de l’Eglise entre 1900 et 1950 environ croyaient au salut hors de l’Eglise. Est-ce que les catholiques qui ne croyaient à aucune hérésie ‘priaient avec des hérétiques’ s’ils se rendaient à l’Eglise avant Vatican II, tout ça parce que la plupart des gens sur les bancs (sans parler du prêtre) étaient déjà des modernistes et des hérétiques ? Non.

Certaines des personnes mentionnées ci-dessus portent leur fausse théologie jusqu’à sa conclusion radicale, et prétendent donc que personne ne peut aller à la Messe ou recevoir des sacrements dans une église sans interroger d’abord chaque personne dans l’église pour être sûr qu’il est parfaitement catholique.

Pourtant, l’Eglise n’a jamais déclaré une seule fois que ceci constitue une obligation pour les personnes allant recevoir les sacrements ; ni déclaré une seule fois qu’un catholique recevant un sacrement est responsable de la communion sacrilège qu’une autre personne dans l’Eglise pourrait faire.

D’autres personnes croient que vous ne devez aller dans aucune de ces églises car elles sont ‘non catholiques’ – au même titre que les églises protestantes et ‘orthodoxes’ orientales par exemple. Ils pensent qu’elles sont devenues des églises non-catholiques en reconnaissant un hérétique manifeste et un antipape. Si c’était vrai, alors elles étaient toutes des églises non-catholiques dans les années 1960 et 1970 – à l’époque de Padre Pio et du Père Feeney – parce qu’elles reconnaissaient Paul VI (un hérétique manifeste et un antipape) comme le pape. Est-ce que toutes les églises sous Paul VI, qui proposaient la messe traditionnelle, étaient des églises non-catholiques et donc équivalentes aux églises protestantes et ‘orthodoxes’ ? Evidemment non. C’est ridicule.

Certainement que les gens et les prêtres qui acceptaient et / ou défendaient obstinément les hérésies de Vatican II, même à l’époque, se plaçaient en dehors de l’Eglise tout comme les protestants et les ‘orthodoxes’ ; mais l’édifice de l’église lui-même étaient catégoriquement différent d’une église notoirement non-catholique, du fait qu’y était célébrée la liturgie catholique traditionnelle, et de par sa profession publique de croire à tous les enseignement de l’Eglise Catholique Romaine.

Néanmoins, en essayant de prouver cet argument, certaines de ces personnes tombent dans les opinions les plus absurdes. Ils en viennent à affirmer que toutes les personnes en âge de raison dans toutes les églises depuis 1965 ou même 1958 sont devenues non-catholiques parce qu’elles se sont rendues dans une ‘église non-catholique’. Avec des conclusions aussi absurdes, dont quiconque possédant un minimum de bon sens catholique peut voir l’absurdité, ils démontrent que leur hypothèse – que toutes ces églises sont équivalentes aux églises notoirement non-catholiques, comme les églises protestantes et ‘orthodoxes’ – est fausse.

Les tentatives de justification que les prêtres sous François utilisent

Dans son article, P. Cekada fait référence à l’enseignement des théologiens selon lequel prier en union avec le pape est ce qu’un prêtre catholique doit faire. Y manquer revient à vous séparer de l’Eglise Catholique. Les prêtres qui prient pour Benoît XVI prétendent qu’ils doivent prier pour lui afin d’être fidèle à l’enseignement catholique.

Ils disent que tout (selon eux) semble indiquer qu’il est pape ; et donc ne pas prier pour lui n’est pas la bonne chose catholique à faire.

Soit dit en passant, la personne pour qui prie le prêtre durant la Messe n’est qu’une partie mineure de la liturgie de la Messe.

La plupart des prêtres sont trop lâches pour dire quoi que ce soit à propos de François publiquement. Peut-être que certains prêtres réalisent qu’une fois qu’ils commencent à attaquer François, ils finiront certainement par dire qu’il n’est pas le pape.

Certains des prêtres qui croient que François est le pape répondraient à cette question de cette façon :

  1. « Les catholiques doivent croire que l’homme qui est accepté largement comme le pape doit être considéré comme le vrai pape. Déterminer qu’un prétendant à la papauté n’est pas le pape n’est pas un jugement qu’un catholique a l’autorité de faire, et certainement pas un jugement qu’il doit faire. Ce serait une décision imprudente et téméraire de décider que François n’est pas le pape. Je ne peux pas être tenu pour responsable s’il n’est en fait pas le pape. La position la plus sûre est de faire l’hypothèse qu’il est le pape. »

  2. « François est peut-être mauvais, maléfique et fait des choses qui nuisent à l’église, mais ce sont des actes qu’un pape valide peut faire malgré tout, d’après l’enseignement catholique et les théologiens. Le Pape Martin V affirma qu’un vrai pape peut être mauvais et diabolique. Ainsi, les paroles et les actes de François ne vont pas jusqu’à le rendre hérétique formel. »

  3. « Je dois prier pour François comme pape durant la Messe. Ne pas le faire reviendrait à nier le dogme de la papauté, ou l’enseignement solennel de Vatican I. Je serais alors comme un ‘orthodoxe’ qui nie la suprématie de juridiction du pape. Cela reviendrait à nier la Foi catholique. »

  4. « Les hérésies de François sont sorties du contexte et le but de François est vraiment de convertir ces non-catholiques »

  5. « Si ces prétendants récents à la papauté ne sont pas de vrais papes, alors il ne reste plus de cardinaux (qui ont dans l’histoire récente élu le pape) et nous ne pourrons plus jamais avoir un nouveau pape ».

  6. « Ce ne serait pas possible pour Dieu de permettre que le pape devienne un hérétique ; cela voudrait dire que les portes de l’Enfer ont prévalu contre l’Eglise. »

En bref, le prêtre prétend avoir la bonne position catholique pendant cette crise, et utiliser le bon sens catholique. Ces tentatives de justification par des prêtres qui acceptent François sont fausses, et nous y avons répondu dans nos livres et vidéos.

Mais la chose importante ici est que le prêtre essaye de défendre ou justifier sa position en citant ce qu’il croit être l’enseignement catholique et le bon sens catholique sur la question. Même si ce n’est pas suffisant pour que ce prêtre échappe à la dénomination d’hérétique, c’est important pour déterminer si oui ou non une personne peut recevoir des sacrements de la part de ce prêtre.

Mon opinion actuelle sur ce sujet est qu’un catholique peut recevoir les sacrements de la part d’un prêtre validement ordonné qui accepte François comme le pape sous les conditions mentionnées ci-après.

Mon opinion personnelle sur le sujet, à ce point de l’apostasie, est que vous ne devez pas y aller pour la Messe. Vous devez simplement aller à l’Eglise pour recevoir la communion et la confession. J’ai conseillé aux gens d’arriver délibérément à la Messe en retard parce que si vous y allez ce n’est que pour recevoir les sacrements et rien de plus. En ce qui concerne le prière avec les gens, j’ai conseillé aux gens de prier par eux-mêmes jusqu’au moment de la Communion. Quand vous voyez que le prêtre va donner la Communion, vous pouvez vous rendre dans la partie centrale de l’église pour la recevoir.

Pour déterminer si un prêtre est un choix possible pour recevoir la Communion, vous devriez l’appeler et lui poser les questions suivantes :

  1. Avez-vous été ordonné dans le rite oriental ou dans le rite traditionnel romain par un évêque consacré dans le rite traditionnel ?

    S’il répond oui aux deux questions, alors il s’agit d’un prêtre validement ordonné. S’il répond qu’il n’a pas été ordonné dans le rite oriental ou dans le rite romain traditionnel, alors il ne s’agit pas d’un prêtre validement ordonné, donc vous ne devez pas vous y rendre

  2. Comment considérez-vous le mouvement œcuménique moderne ? Aimez-vous le fait que François ait visité des synagogues et qu’il ait fait l’apologie des fausses religions, ou cela vous pose-t-il problème ?

    Le prêtre doit montrer que cela lui pose quelques problèmes. S’il n’a aucun problème avec ce genre d’œcuménisme et/ou qu’il aime le genre d’activité œcuménique dans lequel François s’est engagé, alors vous ne devez pas recevoir la Sainte Communion de sa part. Les prêtres qui aiment l’œcuménisme, ou ne croient pas que vous devez essayer de convertir les non-catholiques, ou ne vous accepte pas comme catholique parce que vous croyez aux enseignements corrects de l’Eglise, doivent être considérés comme des hérétiques notoires. (Des prêtres hérétiques tels Cekada, qui condamne les gens qui ne croient pas au ‘baptême de désir’, ne peuvent être considérés comme un choix possible). La Sainte Communion ne doit pas être reçue de prêtres hérétiques notoires.

  3. Pensez-vous qu’il faut essayer de convertir les non-catholiques ?

    La question n’est pas de savoir s’il croit que les non-catholiques peuvent être sauvés dans leurs fausses religions, car presque tous les prêtres de ces 100 dernières années ont cru à cette hérésie. La question est de savoir s’il croit que nous devons évangéliser et essayer de convertir et mener les gens à la seule et vraie Eglise Catholique. S’il dit non, alors vous ne devez pas recevoir de lui la Sainte Communion.

    S’il dit oui, alors vous pouvez recevoir les sacrements (à condition qu’il ait bien répondu aux 2 questions précédentes).

    Soit dit en passant, quand vous avez affaire à un prêtre du rite oriental, vous devez l’interroger spécifiquement sur les membres de la religion ‘orthodoxe’. Beaucoup de prêtres du rite oriental sont beaucoup trop tendres avec ces schismatiques. Une des raisons pour cela est que les récents antipapes ont explicitement publié des directives disant qu’il ne doit pas y avoir de prosélytisme envers les ‘orthodoxes’. Les soi-disant dirigeants des églises orientales ont été aussi très clairs en affirmant qu’il ne doit pas y avoir des conversion pour les ‘orthodoxes’.

  4. Vous devez dire au prêtre que vous croyez qu’il faut être catholique pour être sauvé, et que vous pensez que François est un hérétique manifeste pour plusieurs raisons, et donc qu’il n’est pas le pape d’après les enseignements de l’Eglise Catholique. S’il vous répond qu’affirmer cela ne fait plus de vous un catholique, alors vous ne devez pas recevoir des sacrements de lui. S’il vous respecte toujours comme étant catholique, même s’il n’est pas d’accord avec vous, alors vous pouvez recevoir les sacrements.

Confession

Même si nous pensons que les prêtres notoirement hérétiques ne doivent pas être approchés pour la Sainte Communion, nous pensons que ces prêtres notoirement hérétiques parce qu’ils aiment l’œcuménisme et qu’ils prient et respectent les autres religions peuvent être approchés pour la confession (si vous ne trouvez pas de meilleure option pour la confession à une distance raisonnable).

Si c’est un prêtre notoirement hérétique qui ne pense pas que vous restez catholique à cause de ce que vous pensez, nous jugeons que vous ne pouvez vous confesser à lui qu’en cas de danger de mort.

Quand vous allez vous confesser à un prêtre, vous n’êtes pas obligé de commencer la confession avec les mots : « Pardonnez-moi mon père, parce que j’ai péché. » Vous pouvez commencer la confession en disant : « Cela fait [tant de temps] depuis que je me suis confessé pour la dernière fois, je demande pardon pour... », et commencer votre confession.

Si vous avez assisté à la Nouvelle Messe par le passé, vous devez mentionner dans votre confession que vous avez assisté à des cérémonies non catholiques ou protestantes pendant plusieurs mois ou années. Vous devez dire si vous avez soutenu des prêtres ou groupes d’hérétiques. Vous devez aussi confesser de nouveau tous les péchés mortels que vous avez confessés à des prêtres invalidement ordonnés, ou tout dogme que vous avez nié.

Tous ceux qui ont été éloignés de la Foi catholique doivent réciter la profession de foi du concile de Trente avant de recevoir les sacrements.

Comment assister aux cérémonies dans ces églises ?

Même s’il n’y a aucune obligation de recevoir la Communion de la part d’un hérétique, voici mon opinion sur la façon dont une personne pourrait recevoir les sacrements dans une église où l’on croit que François est le pape et où l’on prie pour lui.

Comme dit précédemment, à ce stade de l’apostasie, vous n’y allez pas en réalité pour la messe, mais uniquement pour recevoir les sacrements.

Si vous décidez d’y aller pour recevoir la communion et la confession, je ne vous recommande pas d’arriver à l’heure à la messe du prêtre. Vous pouvez arriver en retard, peut-être 10 minutes avant que la communion ne soit distribuée. Ça serait peut-être même mieux d’y aller du lundi au samedi, au lieu d’y aller le dimanche.

Encore une fois, il n’y a pas d’obligation dominicale quand on a recours à un hérétique pour recevoir les sacrements.

Egalement, comme nous l’avons dit, vous ne pouvez donner aucune aumône ou soutien économique à ces prêtres hérétiques. Si quelqu’un les soutient, il commet un péché très grave et soutiendrait directement le prêtre ou l’organisation hérétique.

Personne ne doit prier avec d’autres personnes durant la messe ou la liturgie. Le mieux c’est de prier en privé son chapelet ou d’autres prières et de ne pas s’unir aux prières ou aux chants de ceux qui y sont présents.

En général, dans ces églises, il y a des vitres transparentes au fond de l’église. Vous pouvez y prier le Rosaire en attendant que la Sainte Communion soit distribuée. Si vous allez dans la partie principale de l’église, asseyez-vous tout derrière.

Les seules personnes qui peuvent bénéficier pleinement des grâces des sacrements sont ceux qui sont d’accord avec ce que l’Eglise Catholique enseigne. Donc vous devez complètement adhérer aux enseignements catholiques concernant les points ci-dessous :

  1. Seuls les catholiques peuvent être sauvés. Quiconque n’est pas catholique sera malheureusement réprouvé pour l’éternité.

  2. François est un hérétique, et de ce fait il ne peut pas être un vrai pape catholique. De plus, vous ne devez en aucun cas vous rendre à la Nouvelle Messe, sous aucun prétexte.

  3. Si vous êtes marié, vous ne devez pas utiliser le contrôle des naissances, qu’il soit artificiel ou ‘naturel’ (Planification Familiale Naturelle), pour limiter délibérément la taille de votre famille.

Les grâces reçues lors de la Communion sont évidemment grandes, puisque vous recevez le Corps, le Sang, l’Ame et la Divinité de Dieu lui-même. C’est la chose la plus merveilleuse à laquelle une personne puisse participer au cours de sa brève existence. Le pouvoir absolu et les grâces qui découlent d’une bonne réception de la vraie Communion est un élément souvent occulté ou peu considéré par ceux qui déclarent dogmatiquement que vous ne devez pas vous rendre aux Messes où l’on prie pour François comme pape.

La vérité est que la Communion est la chose la plus nécessaire pour un catholique en dehors du baptême. Nous le lisons dans les paroles de Dieu lui-même : « En vérité, en vérité, je vous le dis : si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et ne buvez son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. » (Jean 6:54-55).

Jésus nous prévient en nous disant que nous n’aurons pas la vie éternelle si nous ne Le recevons pas en communion. Notre Seigneur le jure. Donc, s’il y a un prêtre validement ordonné qui remplit les conditions énumérées plus haut, il est dans votre intérêt de recevoir les sacrements de ce prêtre. Sinon, restez chez vous.

La Foi: La Vraie Liberté  •  © 2019  •  la-foi.fr

 

replica watches Cartier tanks have a lot of style, what the United States tanks, replica watches uk French tanks, etc., my favorite is the rolex replica Louis Tank, rounded angle, soft lines and vertical lugs to watch elegant and yet capable, delicate and replica watches online yet the atmosphere.