Go Top
La Foi

ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE, UNE, SAINTE ET APOSTOLIQUE

Défendre la foi catholique pour la gloire de Dieu
Loading

Les positions de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X
(FSSPX)

 

[Note : Ce qui se dit dans ce chapitre s'applique non seulement à la Fraternité Sacerdotale St Pie X, mais à beaucoup d'autres groupes ‘traditionalistes’ indépendants, qui pensent de la même manière et qui résistent à l'apostasie Vatican II et à la Nouvelle Messe en tenant des positions similaires à la FSSPX.]

La FSSPX est un groupe ‘traditionaliste’ de prêtres, fondé par le défunt archevêque Marcel Lefebvre.

Lefebvre, archevêque en France, résistait contre beaucoup de choses concernant la religion post-Vatican II ; les reconnaissant comme des déviations du catholicisme traditionnel. Il accusait la Nouvelle Messe d’être protestante et opposée à la Tradition. Il s’opposait également aux hérésies de l’ ‘oecuménisme’ et de la liberté religieuse, qui furent enseignées à Vatican II. Il avait créé des séminaires pour former des prêtres capables de célébrer exclusivement la Messe traditionnelle, et les ordonnait dans le Rite Traditionnel d’Ordination. Pour être en mesure de le faire, il dut garder son indépendance des antipapes de Vatican II, même s’il continuait à dire que ceux-ci étaient des papes légitimes qui occupaient effectivement la chaire de St Pierre. Il était également indépendant de la communion des ‘évêques’ qui s’étaient accordés avec la nouvelle religion.

Le 30 juin 1988, Lefebvre décida (indépendamment des antipapes de Vatican II) de consacrer quatre évêques dans le rite traditionnel de consécration épiscopale, afin que ces évêques pussent continuer à ordonner des prêtres dans le rite traditionnel. A cause de cet acte, il fut ‘excommunié’ par Jean Paul II dans un délai de 72 heures, bien qu’aucun antipape Vatican II n’ait excommunié un politicien pro-avortement.

La FSSPX possède beaucoup d’endroits dans le monde entier pour des messes traditionnelles, et c’est une force importante qui fournit les sacrements à ceux qui professent être catholiques traditionnalistes. Nous tenons à souligner que la FSSPX fait beaucoup de bonnes choses ; c’est une avenue par laquelle beaucoup de gens ont été introduits, et ramenés, à la Foi catholique traditionnelle. Néanmoins, dans divers domaines, leurs positions sont hérétiques et contraires à la Foi catholique. Premièrement, la FSSPX soutient et enseigne que des âmes peuvent être sauvées dans des religions non-catholiques, ce qui est hérétique.

P. Scmidberger, Time Bombs of the Second Vatican Council, Angelus Press [FSSPX], p. 10 : « Mesdames et messieurs, il est clair que les adeptes d’autres religions peuvent être sauvés sous certaines conditions, c’est-à-dire, s’ils sont dans l'erreur invincible. »

Archevêque Marcel Lefebvre, Against the Heresies (Contre les Hérésies), Angelus Press [FSSPX], p. 216 : « Evidemment, certaines distinctions doivent être faites. Des âmes peuvent être sauvées dans une religion autre que la religion catholique (Protestantisme, Islam, Bouddhisme, etc.), mais pas par cette religion. »

Evêque Bernard Fellay, Conférence à Denver, Col. ; 18 fév. 2006 : « ... et l'Eglise a toujours enseigné qu’au Ciel se trouveront des gens, qui sont en état de grâce, qui ont été sauvés sans connaître l’Eglise catholique. Nous savons cela. Mais comment est-ce possible si vous ne pouvez pas être sauvé hors de l'Eglise ? Il est absolument vrai qu’ils seront sauvés à travers l'Eglise catholique, car ils seront unis au Christ, au Corps mystique du Christ, qui est l'Église catholique. Toutefois, cela restera invisible, parce que ce lien visible est impossible pour eux. Prenez un hindou au Tibet qui n'a aucune connaissance de l'Eglise catholique. Il vit selon sa conscience et les lois que Dieu a placées dans son coeur. Il peut être en état de grâce, et s'il meurt dans cet état de grâce, il ira au Ciel. » (The Angelus, A Talk Heard Round the World, avr. 2006, p. 5.)

Ces déclarations constituent une hérésie flagrante contre le dogme Hors de l’Eglise pas de salut ; pourtant elles sont imprimées dans les documents de la FSSPX qui se vendent le mieux. En fait, presque tous les prêtres qui célèbrent la Messe traditionnelle tiennent cette même hérésie.

Pape Grégoire XVI ; 27 mai 1832 : « Enfin, certains de ces égarés tentent de se persuader à eux-mêmes ainsi qu’à d’autres, que les hommes ne sont pas sauvés uniquement dans la religion catholique, mais que même les hérétiques peuvent atteindre la vie éternelle. » [1]

Aussi, bien que résistant à l'apostasie Vatican II, la FSSPX fait obstinément allégeance aux ‘évêques’ manifestement hérétiques du Novus Ordo / Eglise Vatican II, comme nous l’avons mentionné plus haut. Et, cependant, en même temps, la FSSPX n’agit pas en communion avec ce qu’elle appelle ‘la Nouvelle Eglise’ – l’Eglise Novus Ordo – l’Eglise des ‘évêques’ et des ‘papes’ Vatican II (qui sont en fait des antipapes). Leur position est contradictoire. C'est un affront à l'enseignement catholique sur trois points :

  1. Ils reconnaissent des hérétiques manifestes (les évêques Novus Ordo et les antipapes de Vatican II) comme des catholiques qui possèdent l'autorité dans l'Eglise, ce qui est hérétique. Ils doivent reconnaître que ces évêques hérétiques sont en dehors de l'Eglise et n'ont absolument aucune autorité.

  2. La FSSPX opère obstinément en dehors de la communion avec la hiérarchie Novus Ordo, quoiqu'elle l'identifie comme la vraie hiérarchie catholique. Il s’agit en réalité d’une position schismatique.

    Archevêque Marcel Lefebvre, Déclaration ; août 1976 : « Ils entrent dans le schisme ceux qui coopèrent à la prise de conscience de ce bouleversement et adhèrent à cette nouvelle Eglise conciliaire, comme le désignait Son Excellence Mgr Benelli dans la lettre qu'il m'a adressée au nom du Saint-Père le 25 juin dernier. » (Cité dans Sacerdotium)

    P. Franz Schmidberger, ancien Supérieur Général de la FSSPX : « Nous n'avons jamais souhaité appartenir à ce système se faisant appeler l'Eglise conciliaire, et s'identifiant avec le Novus Ordo Missae … Les fidèles ont en effet strictement le droit de savoir que les prêtres qui les servent ne sont pas en communion avec l'église contrefaite. » (Cité dans Sacerdotium)

    Refuser la communion avec l'Eglise Novus Ordo, mais pas avec la tête de l’Eglise Novus Ordo, c’est comme dire qu'on refuse la communion avec le parti communiste, mais pas avec le Président du parti communiste ! C'est une contradiction. Par sa reconnaissance des ‘papes’ et des ‘évêques’ Vatican II en tant que la hiérarchie catholique, la FSSPX est en communion avec cette ‘Eglise contrefaite’. Dans le même temps, la FSSPX est en schisme avec cette ‘Eglise contrefaite’ parce que, comme on le voit ci-dessus, elle refuse ouvertement la communion avec les membres de cette Eglise. (Si ça paraît contradictoire c’est parce que ça l’est). Cette position est schismatique.

    Code de Droit Canonique de 1917, can. 1325.2 : « Toute personne qui après avoir reçu le baptême … refuse de se soumettre au Souverain Pontife et de rester en communion avec les membres de l'Eglise qui lui sont soumis, elle est schismatique. »

  3. La FSSPX soutient que l'Eglise catholique est devenue une ‘nouvelle Eglise’ - une secte moderniste et non-catholique remplie d’hérésies et d’apostasie - ce qui est impossible, car l’Eglise est l’Epouse immaculée du Christ, qui ne peut pas enseigner officiellement l'erreur.

    Pape Pie XI, Mortalium Animos ; 6 janv. 1928 : « Car jamais au cours des siècles, l'Epouse mystique du Christ n'a été souillée, et elle ne pourra jamais l'être, au témoignage de saint Cyprien: ‘L'Epouse du Christ ne peut commettre un adultère: elle est intacte et pure. Elle ne connaît qu'une seule demeure ; par sa chaste pudeur, elle garde l'inviolabilité d'un seul foyer’. » [2]

La FSSPX rejette même les canonisations solennelles des ‘papes’ Vatican II qu'elle reconnaît. Cette position est terriblement schismatique, car elle affirme qu'un vrai pape et l'Eglise catholique ont officiellement commis des erreurs en canonisant des saints. De plus, la FSSPX est parfois rejointe par des hommes ayant été ‘ordonnés’ dans le Nouveau Rite d'ordination, et elle ne les ordonne pas toujours conditionnellement - ou du moins ne l’admet pas publiquement. Les ‘messes’ offertes par de tels ‘prêtres’ seraient invalides.

Puisque tant de gens ont une haute estime de la FSSPX, ils ont été conduits à la même position schismatique. Toutes ces fausses opinions sur la situation post-Vatican II sont le résultat de la réticence de la FSSPX à voir la vérité en face : que la Secte Vatican II est intrinsèquement une Eglise de contrefaçon et que les ‘papes’ post-Vatican II ne sont que des antipapes invalides.

Quelques déclarations intéressantes de l’archevêque Lefebvre déclarant que les ‘papes’ Vatican II ne sont peut-être pas des papes valides

Quel que soit le caractère intenable de leur position – et même si les preuves sont clairement en faveur de la position sédévacantiste - la FSSPX continue (même à ce stade avancé de l'apostasie Vatican II) de publier des livres et des tracts attaquant la position sédévacantiste. Mais ce qu’ils ne réalisent pas, c’est que le fondateur de leur société, l’archevêque Lefebvre, avait fait de nombreuses déclarations démontrant qu'il était très proche de la position sédévacantiste dans les années 1970 et 1980. Ces citations devraient être connues des membres de la Fraternité Sacerdotale St Pie X.

Archevêque Lefebvre ; 4 août 1976 : « Le Concile [Vatican II] tournant le dos à la Tradition et rompant avec l'Eglise du passé, est un Concile schismatique ... S'il nous apparaît certain que la foi enseignée par l'Eglise pendant vingt siècles ne peut contenir d'erreur, nous avons beaucoup moins l'absolue certitude que le pape soit vraiment pape. L'hérésie, le schisme, l'excommunication ipso facto, l'invalidité de l'élection sont des causes qui, éventuellement, peuvent faire qu'un pape ne l'ait jamais été ou ne le soit plus ... Car enfin, un problème grave se pose à la conscience et à la foi de tous les catholiques depuis le début du pontificat de Paul VI. Comment un pape, vrai successeur de Pierre assuré de l’assistance de l’Esprit-Saint, peut-il présider à la destruction de l’Eglise, la plus profonde et la plus étendue de son histoire en l’espace de si peu de temps, ce qu’aucun hérésiarque n'a jamais réussi à faire ? » [3]

Archevêque Lefebvre, Sermon ; Pâques 1986 : « Voilà la situation dans laquelle nous nous trouvons. Ce n’est pas moi qui l’aie créée. Je voudrais mourir pour qu’elle n’existât pas ! Nous nous trouvons devant un dilemme grave qui, je crois, n’a jamais existé dans l’Eglise : celui qui est assis sur le Siège de Pierre participe à des cultes de faux dieux. Quelle conclusion devrons-nous tirer peut-être dans quelques mois, devant ces actes répétés de communication avec les faux cultes ? Je ne sais pas. Je me le demande. Mais il est possible que nous soyons dans l’obligation de croire que ce pape n’est pas pape. Car il me semble à première vue – je ne veux pas encore le dire d’une manière solennelle et publique – qu’il soit impossible qu’un pape soit hérétique publiquement et formellement. » [4]

Archevêque Lefebvre ; 29 août 1987: « … la Chaire de Pierre et les postes d'autorité à Rome étant occupés par les antichrists, la destruction du Règne de Notre-Seigneur se poursuit rapidement ... » [5]

 


Notes :

[1] Claudia Carlen, The Papal Encyclicals, The Pierian Press, Raleigh , 1990,Vol. 1 (1740-1878), p. 229, n° 2.

[2] Pie XI, Lettre encyclique Mortalium Animos contre l’oecuménisme, Association Saint-Jérôme, Bruxelles, 1987, p.29.

[3] Bernard Tissier de Mallerais, Marcel Lefebvre – une vie, 2e éd. corrigée, Clovis, Etampes, 2002, pp. 514-515.

[4] Marcel Lefebvre – une vie, p. 564.

[5] Marcel Lefebvre – une vie, p. 578.

 


Pour voir l’article complet de ces extraits, consultez le
chapitre 40 du livre La Vérité sur ce qui est réellement arrivé à l’Eglise Catholique après Vatican II - Partie III PDF

 

La Foi: La Vraie Liberté  •  © 2018  •  la-foi.fr

 

replica watches Cartier tanks have a lot of style, what the United States tanks, replica watches uk French tanks, etc., my favorite is the rolex replica Louis Tank, rounded angle, soft lines and vertical lugs to watch elegant and yet capable, delicate and replica watches online yet the atmosphere.