Go Top
La Foi

ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE, UNE, SAINTE ET APOSTOLIQUE

Défendre la foi catholique pour la gloire de Dieu
Loading

Concernant ceux qui rejettent la religion Vatican II,
mais acceptent les ‘papes’ Vatican II

 

Il y a ceux qui reconnaissent à juste titre que la Secte Vatican II n'est en aucun cas l’Eglise catholique, mais qui continuent toutefois de maintenir que François, Benoît XVI, Jean-Paul II, Jean-Paul I, Paul VI et Jean XXIII sont/étaient des papes valides. Ils admettent que les ‘papes’ post-Vatican II sont mauvais et se sont écartés de la Tradition ; certains d'entre eux les reconnaissent comme des hérétiques, mais estiment que l'on ne peut pas dire qu'ils sont antipapes. Ils soutiennent qu'ils peuvent être des papes valides, en dépit du fait qu'ils étaient à la tête d'une nouvelle religion non-catholique. Une telle position affirme qu’un vrai pape dirige une fausse Eglise. Ainsi, une telle position sépare un vrai pape de l'Eglise véritable, ce qui est impossible.

Pape Léon XIII ; 22 janv. 1899 : « Là où est Pierre, là est l'Eglise. » [1]

Un vrai pape dirige la véritable Eglise, et un antipape dirige une fausse Eglise. Par conséquent, reconnaître l'Eglise Vatican II comme une fausse Eglise exige que l'on reconnaisse sa tête (actuellement François) comme un faux-Pierre. D'autre part, reconnaître François comme un vrai Pierre exige que l'on reconnaisse sa fausse Eglise Vatican II comme étant une véritable Eglise – ce qui est contraire à la Foi.

Pape Léon XIII, Satis Cognitum ; 29 juin 1896 : « L'auteur divin de l'Eglise, ayant décrété de lui donner l'unité de foi, de gouvernement, de communion, a choisi Pierre et ses successeurs pour établir en eux le principe et comme le centre de l'unité. » [2]

De plus, reconnaître obstinément que François est un vrai pape exige que vous ayez la même foi que lui, et soyez en communion avec l’Eglise Vatican II.

Pape Léon XIII, Satis Cognitum ; 29 juin 1896: « C'est pourquoi, de même que l'Eglise pour être une en tant qu’elle est la réunion des fidèles requiert nécessairement (jure divino / de droit divin) l'unité de foi, ainsi pour être une en tant qu'elle est une société divinement constituée, elle requiert de droit divin (jure divino) l'unité de gouvernement, laquelle produit et comprend l'unité de communion. » [3]

Et c'est précisément pourquoi cette question est si importante. Car affirmer qu'une personne particulière est votre pape, le chef de votre Eglise, signifie par la loi divine, que vous partagez la communion et la foi avec cette personne et son Eglise.

Pape Grégoire XVI, Commissum Divinitus ; 17 mai 1835: « ... Le Christ a établi cette puissance ecclésiastique pour le bénéfice de l'unité. Et quelle est cette unité si ce n’est qu'une personne soit placée en charge de toute l'Eglise qui la protège et se joigne à tous ses membres dans la profession de foi unique... » [4]

Pape Pie XI, Mortalium Animos, sur l'unité de l'Eglise: « ... cette unité ne peut naître que d'un magistère unique, d'une règle unique de foi et d'une même croyance des chrétiens. » [5]

Mais affirmer que vous professez la même foi que François, Benoît XVI, Jean-Paul II, etc., après avoir vu les faits que nous vous avons présentés, c’est littéralement renier la Foi et rompre la communion avec l'Eglise catholique. Ainsi, afin de professer la Foi catholique entière et sans tache, et affirmer que l'on ne fait pas partie d'une fausse Eglise, il faut dénoncer François et ses prédécesseurs après Vatican II comme des antipapes non-catholiques.

Qu'il n’y a qu’une seule position qu’un catholique peut et doit prendre. La seule vraie position est le rejet complet de la Secte Vatican II en tant que fausse Eglise, ce qui signifie que l'on doit rejeter complètement Vatican II, la Nouvelle Messe et les antipapes qui les ont imposés. Il faut aussi rejeter les ‘évêques’ manifestement hérétiques du Novus Ordo, des non-catholiques.

 


Notes :

[1] Heinrich Denzinger, The Sources of Catholic Dogma, Thirtieth Edition, B. Herder Book. Co., 1957, nn° 1957, 1976.

[2] Léon XIII, Lettres apostoliques de S.S. Léon XIII, encycliques, brefs, etc. (Ed.1893), Hachette livre / BnF, Paris, 1893-1904, T. 5, p. 47.

[3] Lettres apostoliques de S.S. Léon XIII, T. 5, p. 33.

[4] Claudia Carlen, The Papal Encyclicals, The Pierian Press, Raleigh , 1990, Vol. 1 (1740-1878), p. 255, n° 10.

[5] Pie XI, Lettre encyclique Mortalium Animos contre l’oecuménisme, Association Saint-Jérôme, Bruxelles, 1987, p.25.

 


Pour voir l’article complet de ces extraits, consultez le
livre La Vérité sur ce qui est réellement arrivé à l’Eglise Catholique après Vatican II - Partie III PDF

 

La Foi: La Vraie Liberté  •  © 2018  •  la-foi.fr

 

replica watches Cartier tanks have a lot of style, what the United States tanks, replica watches uk French tanks, etc., my favorite is the rolex replica Louis Tank, rounded angle, soft lines and vertical lugs to watch elegant and yet capable, delicate and replica watches online yet the atmosphere.