Go Top
La Foi

ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE, UNE, SAINTE ET APOSTOLIQUE

Défendre la foi catholique pour la gloire de Dieu
Loading

La Bible enseigne que Jésus fit de St Pierre le Premier Pape

Jésus donne à Pierre les clés du Royaume dans Matthieu 16

Mathieu 16:16-19 - « Simon Pierre répondit : Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. Jésus reprit la parole et lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce n’est pas une pensée humaine qui t’as révélé cela, mais c'est mon Père céleste. Et moi, je te dis que tu es Pierre et que sur ce rocher je construirai mon Eglise, et les portes du séjour des morts [Enfer] ne l’emporteront pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre aura été lié au ciel et ce que tu délieras sur la terre aura été délié au ciel. »

Jésus donne les clés du royaume des cieux à Pierre, et déclare que tout ce que celui-ci liera sur la terre aura été lié dans les cieux, et que tout ce qu'il déliera sur la terre aura été délié dans les cieux. Même si les 12 disciples s’étaient rassemblés au complet pour cette rencontre, Jésus ne dit ces choses qu’à St Pierre.

Tout en parlant à Pierre, Jésus dit qu'il construira Son église sur CE rocher.

Jésus dit : « … tu es Pierre et … sur ce rocher je construirai mon Eglise. » Le mot grec pour ‘ce’ - en tant que ce rocher - est le pronom démonstratif taute. Donc, la phrase insiste sur ‘CE’ rocher, ou ‘ce même’ rocher. Taute est utilisé quand « on souhaite attirer l'attention, avec un accent particulier, sur un objet désigné, que ce soit dans le voisinage physique de l'orateur ou dans le contexte littéraire de l'écrivain. » [1] Dans la bible protestante King James, taute est traduit par ‘the same’ (le même) dans 1 Corinthiens 7 :20 ; et ‘this same’ (cette même) dans 2 Corinthiens 9:4.

Par conséquent, la déclaration de Jésus faite à Pierre, porte cette signification: tu es Pierre et sur CE MÊME ROCHER je bâtirai mon Eglise. Dans le contexte donné, ‘ce rocher’ se réfère naturellement à Pierre. Il se trouve justement que Jésus change le nom de Simon en un nom qui signifie ‘rocher’....

Le changement de nom de Pierre

Jésus change le nom de Simon par celui de Pierre, juste avant qu'Il déclare : ‘sur ce rocher je construirai mon Eglise’.

Matthieu 16:17-18 - « … Tu es heureux, Simon, fils de Jonas … Et moi, je te dis que tu es Pierre … »

Dans l'Ancien Testament, le changement d’un nom s’appliquait lors d’une nomination, d’une vocation particulière ou un changement de statut. Dans la Genèse, on lit ce qui suit au sujet d'Abraham:

Genèse 17:5 - « On ne t'appellera plus Abram, mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d'un grand nombre de nations. »

Dieu a changé le nom d’Abram par celui d’Abraham, car le nouveau nom insistait sur son rôle spécial de DIRIGEANT du peuple de Dieu. Abraham fut choisi pour être le père de plusieurs nations. (Il s’appelait aussi ‘rocher’ comme nous le montrerons.) En hébreu, Abram signifie un père élevé, mais Abraham signifie le père d’une multitude.

De même, dans Genèse 32:28, on lit que Dieu a changé le nom de Jacob par Israël afin d’insister sur son rôle particulier ou sa position. Par conséquent, en plus des autres choses importantes que Jésus dit à St Pierre dans Mathieu 16, le changement de nom de St Pierre sert à confirmer la position spéciale et le nouveau statut de St Pierre.

Que dire de Petros et de Petra en grec ?

Les protestants prétendent que Jésus n’aurait pas pu dire que St Pierre était le rocher, à cause des nuances dans les mots grecs. Ils soulignent que dans l'original grec de Matthieu 16:18, le nom de Pierre est petros, qui signifie ‘petite pierre’, ou ‘caillou’ ; tandis que le terme pour désigner ‘rocher’ est petra, qui signifie ‘grande pierre’. La version grecque dit : « Tu es Pierre (petros) et sur ce rocher (petra), je bâtirai mon Eglise. » Mais cet argument est réfuté par les points suivants.

Tout d'abord, les mots petros et petra avaient la même signification (‘pierre’), dans le grec utilisé à l’époque du Christ. Dans les poèmes les plus récents de la Grèce antique, petros signifiait ‘petite pierre’ et petra ‘grande pierre’. Mais cette nuance subtile avait déjà disparue à l’époque où l’Evangile de Matthieu fut écrit en grec. (Sur ce point, voir la citation du protestant D.A. Carson, deux sous-chapitres plus loin.)

La distinction mineure entre petros et petra n’existe qu’en grec attique, non pas en grec koinè. L’Evangile fut écrit en grec koinè, dans lequel petros et petra signifiaient tous deux ‘pierre’. Par ailleurs, il y avait un terme pour la pierre que Jésus aurait pu utiliser : c’est lithos. Si Jésus voulait appeler Pierre ‘caillou’, et non pas ‘rocher’ (petros), Il aurait alors utilisé lithos. Mais Il ne l’a pas fait. Il a utilisé petros, qui signifie ‘pierre’. S’il y a une égalité entre Pierre et la pierre, alors pourquoi y a-t-il deux termes grecs différents (petros et petra)? La réponse se trouve dans ce fait très important : Jésus parlait l’araméen et pas le grec.

De plus, la prééminence du nom de Pierre dans l'Ecriture révèle qu'il tenait, par l’institution du Christ, une position d’autorité unique parmi les apôtres. Pierre est ainsi nommé plus de 100 fois dans le Nouveau Testament. L’autre Apôtre à être le plus mentionné est St Jean, mais son nom n’est cité que 29 fois.

Luc 22 enseigne l’infaillibilité papale (l’infaillibilité de la fonction du pape)

On trouve dans Luc 22 un autre passage très important, mais souvent négligé pour prouver l’enseignement catholique sur la Papauté.

Luc 22 :24-32 - « Il y eut aussi une rivalité entre les disciples pour déterminer qui devait être considéré comme le plus grand parmi eux. Jésus leur dit: Les rois des nations dominent sur leurs peuples et ceux qui exercent le pouvoir se font appeler bienfaiteurs. Que cela ne soit pas votre cas, mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus jeune, et celui qui commande comme celui qui sert … c'est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur. Ainsi, vous mangerez et boirez à ma table dans mon royaume et vous serez assis sur des trônes pour juger les douze tribus d'Israël. Le Seigneur dit: Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé. Mais moi, j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne disparaisse pas ; et toi, quand tu seras revenu à moi, affermis tes frères. »

Ce passage est fascinant. Il contient nombres de vérités importantes. Tout d'abord, il y a débat chez les Apôtres pour savoir qui sera le plus grand. Jésus explique que Son royaume n’est pas comme celui des nations. Jésus parle de la manière dont est structurée Son Royaume ou Eglise.

Ensuite, Jésus emploie le ‘pluriel’ pour parler des Apôtres, qui furent réclamés par Satan. Mais ll a prié pour Pierre [au singulier] afin que sa foi ne disparaisse pas.

Segond 21, Luc 22:31-32 - « Le Seigneur dit: Simon, Simon, Satan vous a réclamés [pluriel] pour vous passer au crible comme le blé. Mais moi, j'ai prié pour toi [singulier], afin que ta foi ne disparaisse pas ; et toi, quand tu seras revenu à moi, affermis tes frères. »

Segond 1979, Luc 22 : 31-32 - « Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères. »

Vigouroux, Luc 22: 31-32 - « Le Seigneur dit encore : Simon, Simon, voilà que Satan vous a demandés pour vous cribler, comme le froment ; Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras converti, confirme tes frères. »

Il est important de noter que lorsque Jésus dit ‘Satan vous a réclamés’, le ‘vous’ marque la phrase au pluriel. C’est clair dans la version grecque du texte, mais pas en anglais. Jésus dit que Satan désirait avoir tous les Apôtres ; mais Il a prié uniquement pour Simon Pierre, pour que sa foi ne disparaisse pas. Pierre, en plus d’être celui qui reçoit les clés du Royaume, a une foi indéfectible. Et tout ceci selon les paroles de Jésus, qui ne le dit qu’à St Pierre, le séparant clairement du reste.

Le mot ‘infaillible’ signifie ‘ne peut défaillir’. Ainsi, on voit directement dans Luc 22 les racines de l'enseignement catholique sur l'infaillibilité papal.

Dans Jean 21, Jésus confie toutes ses brebis à Pierre

Le chapitre 21 de l’Evangile de Jean renforce les preuves que Jésus confia à St Pierre tous les membres de Son Eglise.

Jean 21:15-17 – « Lorsqu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu plus que ceux-ci? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que j’ai de l’amour pour toi. Jésus lui dit: Nourris mes agneaux. Il lui dit une deuxième fois: Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que j’ai de l’amour pour toi. Jésus lui dit: Prends soin de mes brebis. Il lui dit, la troisième fois: Simon, fils de Jonas, as-tu de l’amour pour moi? Pierre fut attristé de ce qu'il lui avait dit, la troisième fois: As-tu de l’amour pour moi? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais tout, tu sais que j’ai de l’amour pour toi. Jésus lui dit: Nourris mes brebis. »

On voit ci-dessus, que Jésus confie l'ensemble de Ses brebis à St Pierre. Le Premier Concile dogmatique du Vatican dit que l’évènement décrit dans Jean 21, après la Résurrection de Jésus, fut l’instant où Notre-Seigneur donna à St Pierre les clés et l’autorité sur Son Eglise ; comme Il le lui avait promis dans Matthieu 16.

Il est important de souligner que ce moment après la Résurrection, dans Jean 21, fut le point où Jésus fit de St Pierre le premier pape. C’est important, car des non-catholiques aiment à rappeler le cas des ‘trois reniements’ de St Pierre contre le Christ - dans Jean 18 :25 et ce qui suit. Mais quand Pierre renia Jésus-Christ, c’était avant la Crucifixion et la Résurrection. Jésus n’avait pas encore donné à St Pierre l’autorité papale. Les paroles dans Matthieu 16:18-20 promettent à St Pierre les clés du royaume. Elles promettent que Jésus bâtira Son Eglise sur celui-ci, et qu’il sera assigné à la tâche de premier ministre de Son Eglise. Mais cette fonction ne fut conférée à St Pierre qu’après la Résurrection, par ces paroles dans Jean 21:15-17. Par conséquent, le reniement de St Pierre contre le Christ ne remet absolument pas en cause l’enseignement catholique sur la papauté.

Jésus dit à Pierre de diriger Ses brebis

Jean 21:15-17- « Jésus lui dit: Nourris mes agneaux. … Jésus lui dit: Prends soin de mes brebis … Jésus lui dit: Nourris mes brebis. »

Dans Jean 21:15-17, Jésus dit à Pierre ‘nourris mes agneaux, prends soin de mes brebis, nourris mes brebis’. Jésus donne clairement à St Pierre l’autorité sur Son troupeau, les membres de Son Eglise. Certains peuvent se demander pourquoi Jésus dit la première fois ‘Nourris mes agneaux’, mais la deuxième et la troisième fois ‘mes brebis’. Les Pères de l’Eglise primitive comprenaient que cette référence aux agneaux et aux brebis servait à différencier le plus jeune du plus vieux chez les membres de l’Eglise, ou à distinguer le fidèle du clerc. Tous sont confiés à St Pierre.

 


Notes :

[1] Hc Dana et JR Mantey, A Manual Grammar of the Greek New Testament, p. 127.

 


Pour voir l’article complet de ces extraits, consultez le chapitre 3 du livre La Bible prouve les enseignements de l’Eglise Catholique PDF

 

La Foi: La Vraie Liberté  •  © 2018  •  la-foi.fr

 

replica watches Cartier tanks have a lot of style, what the United States tanks, replica watches uk French tanks, etc., my favorite is the rolex replica Louis Tank, rounded angle, soft lines and vertical lugs to watch elegant and yet capable, delicate and replica watches online yet the atmosphere.