Go Top
La Foi

ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE, UNE, SAINTE ET APOSTOLIQUE

Défendre la foi catholique pour la gloire de Dieu
Loading

Le fondement biblique de la prière à Marie
et les enseignements catholiques sur Marie

 

La Bienheureuse Vierge Marie est la mère de Jésus-Christ. Contrairement aux revendications de certains, l'Eglise catholique n'enseigne pas et n'a jamais enseigné que Marie est Dieu. Ce serait une hérésie. Marie n’est simplement qu’une créature, mais la plus grande de tous les êtres humains créés par Dieu. Veuillez consulter ci-dessous les preuves bibliques de l'enseignement catholique sur Marie, et pourquoi il est si nécessaire de comprendre son rôle et son importance.

Marie est l’Arche de la Nouvelle Alliance

Nous allons voir comment la Bible identifie sans nul doute Marie comme l’Arche de la Nouvelle Alliance. Elle l’identifie comme la contrepartie néo-testamentaire de l’Arche de l’Ancien Testament. Cette information est des plus importantes et révélatrices sur le rôle considérable de Marie.

Puisqu’elle transportait et représentait la présence de Dieu, l'Arche de l'Ancienne Alliance/Testament était la chose la plus sainte et la plus puissante sur Terre en dehors de Dieu Lui-même. L'Arche d'Alliance était une chasse sacrée contenant les tables de pierre des Dix Commandements (Deut. 10:5).L’Arche transportait et représentait également la présence spirituelle de Dieu sur Terre. Quand Dieu parlait à Moïse, c’était entre deux chérubins placés sur l'Arche.

Nombres 7:89 « Lorsque Moïse entrait dans la tente de la rencontre pour parler avec l'Eternel, il entendait la voix lui parler du haut du couvercle placé sur l'arche du témoignage, entre les deux chérubins. Et il parlait avec l'Eternel. »

Exode 25:21-22 « Tu mettras le propitiatoire sur le coffre et tu mettras dans cette arche le témoignage que je te donnerai. C'est là que je te rencontrerai ; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l'arche du témoignage, je te donnerai tous mes ordres pour les Israélites. »

Voyons maintenant comment la Bible identifie Marie à l'Arche de la Nouvelle Alliance.

 

L'Arche de l'Ancienne Alliance La Vierge Marie
Contenait la parole écrite de Dieu, les tables (Deut. 10:5) Contenait la Parole de Dieu faite chair, Jésus (Jean 1:1)

Jésus-Christ est la Parole de Dieu faite chair (Jean 1:1). Donc, tout comme l'Arche de l'Ancienne Alliance contenait la parole écrite de Dieu, Marie (qui est l'Arche de la Nouvelle Alliance) contenait la Parole de Dieu faite chair.

Apocalypse 19 :13 – « Il [Jésus] était habillé d'un vêtement trempé de sang. Son nom est ‘la Parole de Dieu’. »

 

L'Arche de l'Ancienne Alliance La Vierge Marie
Couverte d’une nuée de gloire et de la présence de l’Eternel (Exode 40:34-35) La puissance du Très-Haut la ‘couvrira de son ombre’ (Luc 1:35)

Le Tabernacle fut construit pour contenir la sainte Arche (Exode 40:2-3). Quand Dieu descendait sur le tabernacle et l’Arche pour parler à Moïse, on lit dans Exode 40:34-35 que la nuée de gloire et la présence de Dieu (appelé la ‘Shekinah’) la couvrait. Dans la traduction grecque de l'Ancien Testament, le mot rare utilisé pour décrire comment cette présence unique de Dieu couvrait l’Arche est episkiasei.

Exode 40:34-35 - « Alors la nuée couvrit la tente de la rencontre et la gloire de l'Eternel remplit le tabernacle. Moïse ne pouvait pas entrer dans la tente de la rencontre parce que la nuée restait dessus et que la gloire de l'Eternel remplissait le tabernacle. »

Le même mot episkiasei est utilisé dans le texte grec du Nouveau Testament pour décrire comment la présence de Dieu couvrait de son ombre la Vierge Marie. La Bible n’utilise ce langage que pour l’Arche et Marie.

Luc 1:35 - « L'ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. »

Il en ressort clairement que la présence de Dieu couvre de son ombre Marie et descend sur elle - car elle est la nouvelle Arche - tout comme la présence de Dieu couvrait de son ombre l'Arche de l'Ancienne Alliance. Ceci révèle que Marie, bien que simple créature et infiniment moindre que Dieu, est la Nouvelle Arche. Elle a par conséquent un lien unique avec Dieu, une sainteté, une sanctification, et une puissance uniques.

La Bible dit que Marie est ‘pleine de grâce’, ce qui signifie sans péché

Vigouroux, Luc 1:27-31 - « Et le nom de la vierge était Marie. Or l’ange étant venu vers elle lui dit : Je vous salue Marie, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes. Lorsque Marie l’eut entendu, elle fut troublée de ses paroles, et elle pensait qu’elle pouvait être cette salutation. Mais l’ange lui dit : Ne craignez point, Marie, vous avez trouvé grâce devant Dieu ; Voilà que vous concevrez dans votre sein, et vous enfanterez un fils à qui vous donnerez le nom de Jésus. »

Les Bibles protestantes modernes ne traduisent pas Luc 1:28 par ‘vous salue, pleine de grâce’ ; elles utilisent ‘toi à qui une grâce a été faite’ [Segond 21] ou ‘toi à qui Dieu a accordé sa faveur’ [Semeur], ou quelque autre terme similaire. Les traductions protestantes sont erronées, et il existe un certain nombre de moyens pour le démontrer. Le mot original en grec est kecharitomene. Ce mot est directement concerné par l'idée de ‘grâce’. Selon des érudits en grec, l’origine de kecharitomene vient du mot charis, qui signifie littéralement ‘grâce’. Sur les 150 fois qu’il apparaît environ, la bible protestante King James traduit 129 fois charis par ‘grâce’.

Il est également extrêmement important de noter que les premières traductions protestantes de Luc 1:28 étaient ‘pleine de grâce’ ; ou son équivalent. Le célèbre protestant William Tyndale (1494-1536) est considéré comme un héros chez certains protestants. Sa version de la Bible fut traduite en anglais moderne au début de 1525. Tyndale traduisit Luc 1:28 comme suit: « And ye angell went in unto her and sayde: Hayle full of grace ye Lorde is with ye: blessed arte thou amonge wemen ». Le passage clé (ici souligné) se traduit ainsi en français : « Je vous salue, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes » [1] Le protestant anglais Thomas Cranmer (1489 - 1556) traduisait aussi ce passage par ‘full of grace’ (‘pleine de grâce’).

Marie est Vierge Perpétuelle

Beaucoup de protestants contemporains rejettent la virginité perpétuelle de Marie ; ils pensent que ça contredit la Bible. Beaucoup d'entre eux seront choqués de découvrir que les premiers protestants, dont Martin Luther, Jean Calvin, Ulrich Zwingli et les autres, croyaient tous en la virginité perpétuelle de Marie. L'idée que Marie a cessé d’être vierge et eu d’autres enfants en plus de Jésus fut inventée plusieurs générations après le début de la ‘Réforme’ protestante. Ainsi, la position protestante sur ce sujet contredit non seulement la Tradition catholique antique et la Bible (comme nous le verrons), mais aussi leur propre ‘tradition’ protestante.

La première chose que les protestants citent habituellement contre la virginité perpétuelle de Marie est Matthieu 1:25.

Matthieu 1:24-25 - « A son réveil Joseph fit ce que l'ange du Seigneur lui avait ordonné et il prit sa femme chez lui, mais il n’eut pas de relations conjugales avec elle jusqu'à ce qu'elle ait mis au monde un fils premier né auquel il donna le nom de Jésus. »

Selon les protestants, ceci prouve que Marie a cessé d'être vierge après la naissance de Jésus. C'est tout à fait faux. Le mot grec pour ‘jusqu'à’ ou ‘en attendant’ (heos) n'implique pas que Joseph eut des relations conjugales avec Marie après la naissance de Jésus-Christ. Il signifie simplement que jusqu’à ce point, ceux-ci n'avaient pas eu de relations, en ne disant rien sur ce qui s'est passé après ce point. C’est prouvé par les nombreux passages ci-dessous. On devrait aussi garder à l'esprit que la Bible a été écrite il y a des millénaires. Elle fut écrite à une époque et dans des langues qui n’exprimaient pas et n’impliquaient pas des choses de la même manière que celles-ci seraient exprimées et implicites en français moderne.

Que dire du Fils ‘premier-né’ ? Cela implique-t-il d'autres enfants?

Luc 2:7 – « … et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle des hôtes. »

Matthieu 1:25 - « … il n’eut pas de relations conjugales avec elle jusqu'à ce qu'elle ait mis au monde un fils premier né auquel il donna le nom de Jésus. »

‘Fils premier-né’ est un titre juridique que l’on donne au premier garçon né dans une famille juive. En d’autres termes, on le donne à un petit garçon, lequel est aussi le premier enfant.

Qu’en est-il des ‘frères’ de Jésus?

Des non-catholiques présentent souvent des passages mentionnant ‘les frères et soeurs’ de Jésus. Tout d’abord, il faut mentionner que ces ‘frères’ ne sont pas une seule fois décrits comme les enfants de Marie, la mère de Jésus.

Marc 6:3 – « N'est-il pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon ? Et ses soeurs ne sont-elles pas ici parmi nous ? Et il représentait un obstacle pour eux. »

Matthieu 13:55 – « N'est-il pas le fils du charpentier ? N'est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? »

Dans la version originale en grec, les mots utilisés sont adelphoi (frères) et adelphe (soeurs). Bien que ces termes adelphoi et adelphe puissent se référer à de vrais frères, la Bible utilise aussi ces mots pour décrire des personnes qui ne sont pas frères, mais des cousins, des proches, des demi-frères, ou des voisins proches.

Par exemple, Lot était le neveu d’Abraham ; Abraham était son oncle (voir Genèse 11:31; 14:12). Pourtant, la Bible décrit par deux fois Lot comme le ‘frère’ d’Abraham. C'est parce que le mot ‘frère’ ne signifie pas nécessairement une fratrie. Comme indiqué plus haut, il peut signifier soit un cousin, soit un parent, soit un beau-frère, soit un ami proche de la famille.

Segond 1979, Genèse 14:14 – « Dès qu'Abram eut appris que son frère avait été fait prisonnier… »

La réponse de Marie à l'ange dans Luc 1 indique qu'elle avait fait voeu de virginité perpétuelle

Luc 1:30-34 - « L'ange lui dit : N’aie pas peur, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu seras enceinte. Tu mettras au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre. Il règnera sur la famille de Jacob éternellement, son règne n'aura pas de fin. Marie dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je n’ai pas de relations avec un homme ? »

L'ange apparaît à Marie et lui dit qu'elle va concevoir et enfanter un fils. Marie répond en disant: ‘Comment cela se fera-t-il, puisque je n’ai pas de relations avec un homme ?’ La vrai signification est : ‘Comment cela se fera-t-il puisque je suis vierge’. Comment cela se fait-t-il ? Marie savait comment les enfants viennent au monde. Sa réponse n'a donc de sens que si elle avait fait voeu de virginité à vie. Elle demandait comment elle pouvait concevoir tout en étant vierge.

Il convient également de noter que l'engagement de Marie avec Joseph ne contredit pas l'idée qu'elle avait fait un tel voeu. Le comportement moral à l’époque dictait que les vouées à la virginité devaient avoir un homme protecteur, qui garderait et respecterait le voeu. Voilà ce que fut le rôle de Joseph.

Il est inimaginable que l'Arche de la Nouvelle Alliance ait des rapports sexuels

Nous avons déjà vu que la Bible enseigne clairement que Marie est l'Arche de la Nouvelle Alliance. En créature la plus sainte sur Terre et le vaisseau du Très-Haut, il est totalement incongru - contraire à la dignité et au rôle de l’Arche – de penser qu’elle aurait quelque contact sexuel. Pour préparer les gens à la venue de Dieu sur le mont Sinaï, Moïse avait dit:

Exode 19:14-15 - « Moïse descendit de la montagne vers le peuple. Il consacra le peuple et ils lavèrent leurs vêtements. Et il dit au peuple : Soyez prêts dans trois jours. Ne vous approchez d'aucune femme. »

Quand David était en fuite et avait besoin du pain du prêtre, on lit:

1 Samuel 21:5– « Le prêtre répondit à David : Je n'ai pas de pain ordinaire sous la main, mais je peux te donner du pain consacré, à condition que tes hommes n’aient pas eu de relations avec des femmes récemment ! »

L'Arche fut créée pour une raison bien plus sublime et sacrée, et n’aurait jamais eu de contact sexuel. Uza tomba raide mort après avoir simplement touché l'arche alors qu’il ne devait pas (2 Samuel 6 :6-8 / 2 Rois 6 :6-8, Vulgate).

La preuve biblique de l'Assomption corporelle de Marie dans le Ciel

L'Eglise catholique enseigne qu’après le cours de sa vie sur Terre, la Bienheureuse Vierge Marie fut enlevée en corps et en âme dans le Ciel. Son corps n’a été ni enterré ni n’a souffert de corruption de la chair ; car il s'agit d'une punition pour le péché originel, qu’elle n’avait pas. Puisqu’elle était libre de tout péché originel et qu’elle était l’Arche privilégiée, Marie fut directement emmenée corps et âme au Ciel. C'est ce qu'on appelle le dogme de l'Assomption corporelle de Marie.

Des non-catholiques prétendent qu'il n'y a aucune preuve de l'Assomption de Marie dans la Bible. Mais au contraire, on en trouve une description dans le chapitre 12 de l’Apocalypse.

Apocalypse 12:1 – « Un grand signe apparut dans le ciel : c’était une femme enveloppée du soleil, la lune sous les pieds et une couronne de douze étoiles sur la tête. »

La femme dans Apocalypse 12:1 signifie un certain nombre de choses. Les Pères de l'Eglise comprenaient, qu’en plus de signifier la Mère de Jésus, elle signifiait aussi, à un certain niveau, l'Eglise. Il ne fait aucun doute que c’est Marie, car le fils de cette femme est celui qui gouverne toutes les nations avec un sceptre de fer (Apoc. 12:5). C'est Jésus, bien sûr, et de ce fait la mère doit être la Vierge Marie. Par conséquent, Apocalypse 12 nous offre une image claire de Marie élevée au ciel et placée en tant que Reine du Ciel.

La Bible prouve que Marie est la mère de Dieu

Il est surprenant de voir autant de non-catholiques troublés devant ‘Marie, mère de Dieu’. Ils admettent que Marie est la mère de Jésus, mais affirment qu'elle ne doit pas être considérée comme ‘la mère de Dieu’. Les Protestants qui soutiennent que Marie n'est pas la mère de Dieu ne semblent pas réaliser que ce n'est pas logique et cohérent de croire que Jésus est Dieu, tout en niant que Marie soit la mère de Dieu. Une telle position rejette la divinité de Jésus-Christ, qui est une personne divine avec deux natures.

Fait : Jésus-Christ est Dieu. La Bible l'enseigne en de nombreux endroits (Jean 1:1; Jean 20:28; Jean 8:58; Esaïe 9:6; etc.)

Fait : Marie est la mère de Jésus. La Bible l'enseigne en de nombreux endroits (Luc 1:31; Mt. 1:25; etc.)

Conclusion indéniable: Marie est la mère de Dieu.

 


Notes :

[1] http://wesley.nnu.edu/biblical_studies/tyndale/

 


Pour voir l’article complet de ces extraits, consultez le chapitre 2 du livre La Bible prouve les enseignements de l’Eglise Catholique PDF

 

La Foi: La Vraie Liberté  •  © 2018  •  la-foi.fr

 

replica watches Cartier tanks have a lot of style, what the United States tanks, replica watches uk French tanks, etc., my favorite is the rolex replica Louis Tank, rounded angle, soft lines and vertical lugs to watch elegant and yet capable, delicate and replica watches online yet the atmosphere.